Les violences subtiles

Photo: Anais Connac

Les violences subtiles

Cette mise en mots fait suite à mon dernier post sur les Éducs-Pubs, et parce que cela m’a permis de me rendre compte de la complexité de la vulgarisation des actes de violence. 

 

Pourquoi ? Parce que les situations où l’on met un chien en détresse peuvent être subtiles et demander un œil aguerri. 

Je vous donne un exemple : si le commun des mortels s’accorde pour dire que prendre un chien par le coup et le plaquer au sol c’est maltraitant, l’accord ne vaut pas forcément pour le fait de prendre un chien réactif aux humains, l’attacher immobile et le museler dans un enclos rempli d’humains qui le frôlent.

 

Pourtant, la situation est tout aussi violente. 

Dans les deux cas, j’empêche le chien de réagir dans le but d’avoir ce que je veux. Et j’écris bien ce que JE veux, car même dans cette configuration… Travaille-t-on réellement de manière intelligente ? 

Je m’explique : tout comportement découle d’une émotion. Si je souhaite modifier le comportement, le faire de manière pertinente voudrait que je travaille sur l’émotion en amont, et non le comportement. On est d’accord ? 

Aura éducation donnait un exemple très parlant  : se contenter d’éteindre le comportement reviendrait à se contenter d’éteindre la sonnerie d’alarme incendie. Ça ne sonne plus, ça ne fait plus de bruit… mais le feu est toujours là, et gagne du terrain. 

Mon chien qui réagit sur les humains, si je l’en empêche, ne réagira peut-etre plus. Pour autant, aura-t-il compris? Sera-t-il serein en présence d’humains ? Je ne parierai pas grand chose là dessus. 

Parenthèse fermée : j’écrirais sûrement un jour un post sur le travail de l’émotion… le but n’étant pas de laisser Medor croquouiller tout ce qui passe autour, ho ho détracteurs des méthodes R+ P-. Mais ce sujet mérite d’avoir toute la place :-)

Un peu comme dans ces articles :

https://hund.fr/actualites/eduquer-lemotion/125/

https://hund.fr/actualites/le-conditionnement-operant-et-les-emotions/122/



 

Revenons à nos moutons ! 

Alors pourquoi peu de personnes réagissent face au cas où la violence n’est pas physique ? Par mésinformation. Une fois qu’on sait que cela met le chien en situation de détresse, on ne peut plus ne pas savoir. Une fois que l’on sait reconnaître les signaux de détresse, on ne peut plus ignorer. 

Une fois que l’on connaît la différence entre immersion et habituation, on ne peut plus fermer les yeux sur ces méthodes (psssst si tu sais pas, regarde par ici : https://hund.fr/actualites/limmersion-est-differente-de-lhabituation/188/)


 

Bien entendu, il y a la violence physique : coups, équipement type collier électrique, collier étrangleur (...) mais il y a des types de violences qui sont plus subtiles : la violence psychologique, les petites violences éducatives ordinaires… Non seulement plus subtiles, mais aussi et surtout insidieuses.

 

Petit disclaimer : ce post n’a vraiment pas pour but de culpabiliser mais de sensibiliser. 

On ne naît pas omniscient. On fait TOUS des erreurs, moi la première, qu’on soit au clair là dessus. 

Mais rien ne nous empêche de progresser, de modifier petit à petit notre vision des choses… hormis peut-être que la remise en question est parfois douloureuse, dérangeante, et pour arriver au changement la transition est parfois longue. Mais chacun sa temporalité ! 

 

Dans les violences que j’appelle “plus subtiles” je mets en réalité beaucoup de violences psychologiques. Des méthodes où 

 

  • on ne prend pas en compte le chien pour l’espèce qu’il est et ses spécificités. Par exemple, acter la dominance alors qu’elle n’existe pas pour eux, c’est incohérent et inadapté, ça inscrit automatiquement dansun rapport de force qui colore toutes les interactions que l’humain a avec son chien… et cela ne fait aucun sens pour eux ! Ne pas respecter les besoins fondamentaux des chiens est aussi, à mes yeux, une forme de maltraitance… ne pas être stimulé mentalement est d’un ennui, d’une torture, nous l’avons pourtant vécu lors des confinements ! De même, la cage *montée de boucliers pour protéger mon petit être* - hors transports / expo n’apprend RIEN. Ni pour la solitude, ni pour les besoins. Pour les besoins, en mettant son chien en cage, on espère sur le fait qu’il se retiendra pour ne pas vivre dans ses excréments et son urine le temps de l’absence… ça vous semble respectueux ? Pour les absences… si votre chien détruit hors cage, il ne faut pas se bercer d’illusion, c’est que quelque chose fait défaut. Il faut reprendre l’apprentissage de la solitude. Être seul, ça s’apprend. Si votre chien ne fait rien en cage ce n’est pas parce qu’il a appris… c’est parce qu’il ne PEUT rien faire ! Vous n’êtes pas geôlier, vous êtes l’humain référent d’un chien… Guidez-le, ne l’enfermez pas. Le but ici n’étant pas de relever le débat (ici mon avis : https://hund.fr/actualites/mettre-un-chien-dans-une-cage/9/) mais plutôt de souliger le fait qu’enfermer son chien dans espace où il ne peut faire + de 5 pas ce n’est pas respectueux… et pourtant, beaucoup ferment les yeux dessus 

 

  • mettre à mal l’individu, ‘’casser le chien’’ comme disent certains… et comment certains ne disent pas, mais font. Des exos appelés de “désautonomisation” type, mon chien réagit lors des croisements d’autres chiens ? Et bien je le prends court et je lui fait faire des allés retour sans réfléchir devant un chien, dès qu’il réagit ou tire je change de sens jusqu’à ce qu’il soit lessivé et se résout à suivre de manière robotique l’humain. Le chien est mis en détresse, il n’apprend rien, ne comprend rien… Et  ce n’est pas parce que le chien ne réagit plus que le problème est résolu : https://www.facebook.com/auraeducationcanine/photos/a.1734309303364909/1985232031605967

 

Désautonomiser un individu plutôt que l’aider à gagner en capacité de gestion n’est pas une méthode qui me semble respectueuse. On préfère un chien lobotomisé et robotisé plutôt qu’un chien bien dans ses pattes, capable de se gérer, acteurs de ses choix, à qui on a appris à faire des choix qui sont les plus pertinents (dans nos codes de comportements humains, ben oui la société est quand même faite pour nous humains) ? Pour certains professionnels, de toute évidence, oui. Malheureusement. Pour les particuliers, je refuse d’y croire. Je pense surtout qu’un particulier ne se rend pas compte de la différence car elle est justement… subtile. C’est pourquoi il faut se documenter, même en tant que particulier, car tant que la profession ne sera pas protégée et les consciences éveillées… nous continuerons à compter dans nos rangs des collègues  qui éduquent par la violence visible et invisible.

 

  • De manière plus générale, l’utilisation des méthodes dites en renforcement négatif et en punition positive. Je vous invite à lire ce petit récap si cela ne vous parle pas, car c’est la base des mécanismes d’apprentissage. En R-, il s’agirait d’enlever une conséquence déplaisante pour que le dit comportement soit répété ce qui implique... le fonctionnement en P+, ajouter une conséquence déplaisante à un comportement pour que le comportement s’éteigne. Dans les deux cas, la motivation à apprendre n’est PAS plaisante, elle relève de la crainte ou de l’appréhension que quelque chose de négatif arrive. 

 

Si vous vous demandez “oui mais comment on fait si on veut (...) alors ?”… En réalité, vous vous demandez s’il y a une autre voie que celle de la violence. Et je tendrais toujours vers une réponse positive !

 

En tant que professionnel, il est primordial pour tout le monde de se remettre en question dans sa pratique… Je le fais régulièrement à chaque nouvelle formation, à chaque débat, mais mon avis est resté inchangé : je ne veux pas éduquer par la violence. Ce n’est pas le chemin que j’ai choisi… 

 

En tant que particulier, il est de fait important d’être sensibilisés à cela et de se renseigner, dans un premier temps 

  • sur les mécanismes d’apprentissages : 

https://www.psychopaws.fr/recompensepunition

https://hund.fr/actualites/recapitulatif-sur-les-concepts-interessants-en-education-canine/4/

https://hund.fr/actualites/leducation-du-chien-pour-les-geeks/60/

https://www.facebook.com/auraeducationcanine/photos/a.1734309303364909/4067108800084936/


 

  • sur l’éducation positive (annonce CHOC : on peut éduquer en positif sans friandises! Le positif ce n’est pas donner à manger. ) :

https://www.cynotopia.fr/leducation-positive-cest-quoi

https://www.cynotopia.fr/leducation-positive-cest-quoi-2

https://www.facebook.com/auraeducationcanine/photos/a.1734309303364909/2204375413024960/


 

  • sur comment choisir son éducateur / comportementaliste canin : 

https://www.psychopaws.fr/choisirsonpro

https://www.psychopaws.fr/20ansdexperience

https://www.cynotopia.fr/charlatan

https://www.facebook.com/auraeducationcanine/photos/a.1734309303364909/2237544953041339/



 

Pour garder un esprit critique sur les situations que vous serez amenés à vivre, pour vous protéger vous et votre chien.