NON !

Toujours un merci infini à Hyperfocale Dog Photography pour les photos 

Pourquoi dire non à son chien est-ce passablement inutile ?

J’entends souvent “quand il fait ça(...) je lui dis non, un non bien ferme, et il comprend!

 

 

 

Aller, parlons-en !

Quand on dit non, ça veut dire quoi? Non parce que je viens d’aboyer ? Non parce que j’ai cligné des yeux ? Non parce que je respire ? Parce que j’ai tourné la tête ? Parce que j’ai montré les dents?

Certes, le ton bien ferme peut cesser toute action, mais en aucun cas il ne permet au chien de comprendre.

Et comment on apprend, si on ne comprend pas ?

Un “non”, hmmm, mais pas seulement ! Il faut qu’il soit “bien ferme” ! Parce que sinon.. Sinon, il n'aura pas été associé à quelque chose de désagréable (énervement de l'humain par exemple) et il ne servira à rien. Je m'explique : 

Prononcez : ''mon bébééééé'' d’un ton mielleux... et maintenant gardez le même ton en disant “non”... ah, pas pareil hein ?

Parce que le ton comme ça, sec et ferme, il a quel but ? La plupart du temps, de faire peur. Et la peur... c’est pas un super bon moteur d’apprentissage, du moins, pas celui dans lequel j’aimerais voir mes chiens évoluer et surtout ce n’est pas la couleur que j’ai envie de donner à notre relation.

A-t-on vraiment besoin de faire peur pour être écouté ? Respecté ? Pour demander quelque chose ?

Donc si on fait le calcul : il n’apprend rien et en plus je détériore notre relation

Oups, double peine !

Mais alors, que pouvons-nous faire ?

Plusieurs solutions s’offrent a nous mais avant de penser aux solutions, prenons un temps d’analyse.

Il arrive souvent qu’on dise “non”, nous humains, un peu comme une décharge émotionnelle.

“Non bon sang, fais pas ça !”

Ca arrive, ce nest pas à diaboliser mais ça peut être à réfléchir.

Des fois, on peut avoir besoin de dire non. Des fois, c’est quelque chose qu’on a appris, et/ou vécu (coucou maman, coucou papa?)

L’essentiel, c’est se demander pourquoi ? Pour quelles raisons, à ce moment, suis-je dans un ordre et plus dans une demande ? Qu’est ce que j’avais besoin d’arrêter si urgemment ?

Si je prends le temps de souffler, là, pour ne plus être à chaud, ça serait pas plus cool?

Oui, encore mes histoires d’introspection. Jsuis bientôt psy, j’ai le droit, et

Le Clan des Paws a dit ok !

On peut dire non, sur le moment, et ce qui serait constructif c’est de proposer quelque chose après. Mais quoi ?

et bien... par exemple :

  • Selon l’objet qui demande à être travaillé, se questionner comment puis-je lui faire comprendre ? Quelles options s’ouvrent à moi ?

  • Bien souvent, on propose de renforcer les bons comportements et d’ignorer les mauvais.

  • On peut aussi décider de rediriger un mauvais comportement sur un “bon” : par exemple, mon chiot me mordille la main, je redirige sur sa corne de daim

  • Comprendre l’origine du comportement pour remettre la responsabilité à chacun : il y a des comportements qui sont désagréables pour l’humain, certes, mais qui n’en sont pas moins naturels pour le chien (creuser, mordiller, malpropreté -chiot-, ...)

 

Ensuite, c’est à adapter selon la situation.

Vous l’aurez compris, le “non”, seul, apparaît comme un mur... le plus constructif, ce n'est pas de poser un mur, mais plutôt de proposer d’autres chemins... que le chien puisse emprunter dans son apprentissage !